Archives de Tag: Terroriste

Tunisie – L’attaque terroriste du bus commentée sur Facebook

Suite à l’attaque terroriste barbare qui a été menée hier , le 25 novembre 2015, contre le bus de la garde présidentielles, les Tunisiens ont réagit directement avec cette actualité sur Facebook, comme à l’accoutumée.

Ainsi de nombreux messages que j’ai rassemblés pour vous, m’ont attirée l’attention. Des messages qui reflètent la douleur ressentie par le peuple tunisien mais qui donnent une image aussi sur l’actualité suite à ce attaque, durant les premiers 24 H. Haro sur le terrorisme !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Après l’attaque du Bardo, la Tunisie debout !

N.B: Cet article publié sur le journal français The Dissident ne parle pas des SIC mais d’une cause nationale et universelle. Ma chère Tunisie n’a jamais été la terre du terrorisme. 

Au lendemain de la prise d’otage qui a frappé le musée du Bardo, à Tunis, l’unité nationale et la lutte contre le terrorisme semblent de mise dans le pays. Un pays choqué, mais décidé à protéger sa jeune démocratie et son ouverture au monde.

Le choc est immense. Aussi violent que la solidarité et les appels à l’unité se font impérieux. Abasourdis par la sanglante prise d’otage qui a eu lieu mercredi au musée du Bardo, à Tunis – et au cours de laquelle ont péri dix-neuf personnes, dont dix-sept touristes – les Tunisois se sont spontanément rassemblés dans la soirée sur l’avenue Habib Bourguiba, dans la capitale, afin d’exprimer leur indignation face à cet acte barbare.

Au même moment, alors que des milliers de personnes descendaient dans la rue, une pétition était lancée sur internet, appelant les Tunisiens à se montrer solidaires et unis pour défendre leurs libertés, leur diversité et leur tolérance, et ainsi couvrir les discours haineux et le bruit des armes. « Seule une poignée de personnes mal intentionnées jubile. À coup sûr, les terroristes et extrémistes de tous bords vont tenter d’utiliser ce drame pour diviser notre société, en jouant sur les peurs et les préjugés. Mais cette tragédie peut aussi nous rassembler comme jamais — cela ne dépend que de nous. (…) Ne nous laissons pas diviser et réduire au silence. », exhorte le texte, qui recueille seconde après seconde de nouvelles signatures.

Contrer la mauvaise réputation du pays

De fait, la majorité des Tunisiens dénonce cette violente agression contre les touristes étrangers. Dès l’annonce du drame, nombreux sont ceux à s’être mobilisés sur les réseaux sociaux, soucieux de contrer la mauvaise réputation du pays et d’envoyer un message à leurs amis étrangers. Des amis qui, de leur côté, n’ont pas tardé à exprimer leur soutien total à la Tunisie, à travers une campagne de solidarité menée par des internautes de France, de Serbie, de Russie, ou d’Italie. Les réseaux sociaux ont ainsi vu fleurir des pancartes affichant la volonté des uns et des autres de passer leurs prochaines vacances en Tunisie, et ce malgré les menaces terroristes pesant sur le pays, tandis que les slogans « Je suis Bardo » ou encore « Je suis la Tunisie » ont commencé à remplacer les photos de profils des internautes.

« Haro sur le terrorisme! »

Si cette attaque touche en plein cœur le secteur du tourisme en Tunisie – comme l’a rappelé hier Libération dans un article au titre particulièrement malvenu – il s’avère toutefois que la destination initiale des terroristes n’était pas le musée du Bardo, qui n’a jamais fait partie de leurs plans, mais bien le Conseil du peuple. Un symbole de la démocratie tunisienne donc, aujourd’hui mise à l’épreuve par ceux qui voudraient instiller peur et fragilité dans la société.

En réponse, des associations et des syndicats ont ainsi appelé à un rassemblement silencieux cet après-midi près du musée du Bardo, au nom de « l’unité nationale dans la lutte contre le terrorisme ». Malgré leur tristesse pour les victimes et leurs familles, les Tunisiens sont en effet convaincus que la peur et la violence n’ont pas leur place ici, et que le mouvement pour les libertés continuera son chemin. Les attentats contre Charlie Hebdo ont-ils bloqué la France ? Bien au contraire, ils ont confirmé la vitalité de la liberté d’expression. Il en sera de même pour les Tunisiens, qui étaient nombreux cet après-midi à dire « Haro sur le terrorisme ! ».

Nouha BELAID (de Tunis)

Ces criminels de « Charlie Hebdo » n’ont rien à voir avec l’islam

images

NB: Ce papier a été publié dans le journal français « The dissident »

La majorité de la communauté musulmane des quatre coins du monde a toujours considéré les caricatures de l’hebdomadaire français « Charlie Hebdo » comme une « offense » faite aux Musulmans. Nombreuses sont d’ailleurs, les occasions pendant lesquelles cet hebdomadaire satirique a su provoquer cette communauté. Mais la réaction de cette communauté a été différente cette fois-si après avoir critiqué les actes barbares des terroristes.

Rappelons au début, ce qui a eu lieu dans la nuit du 1er au 2 novembre 2011, quand les locaux de Charlie Hebdo ont été la cible d’un incendie criminel provoqué par un cocktail molotov, après avoir annoncé que le numéro du 02 novembre 2011 du journal sera baptisé « Charia Hebdo », afin de « fêter la victoire » du parti islamiste Ennahdha en Tunisie, et ce en présentant des caricatures du Prophète. Et aussi le piratage ce jour là du site du journal, après avoir remplacé sa page d’accueil par une photo de La Mecque et des versets du Coran. Mais cet attentat du 08 janvier 2014 qui a surpris la communauté musulmane, a été un vrai choc.

En fait, dans le coran, c’est noté « Celui qui tue une âme innocente, c’est comme s’il avait tué l’humanité entière et celui qui sauve une âme, c’est comme s’il avait sauvé l’humanité entière. » Coran(52/32). Ce qui a poussé Tariq Ramadhan (philosophe, islamologue) à écrire sur sa page Facebook :

« Contrairement, à ce qu’ont apparemment dit les assassins dans l’attentat des bureaux de Charlie Hebdo, ce n’est pas le Prophète qui a été vengé, c’est notre religion, nos valeurs et nos principes islamiques qui ont été trahis et souillés.

Une condamnation absolue et une colère profonde (saine et mille fois justifiée) contre cette horreur!!!

Qu’il me soit permis d’exprimer ici ma profonde sympathie et mes sincères condoléances aux familles des victimes ».

Signalons que Tariq Ramadan n’était pas le seul qui a critiqué cet acte barbare commis par des terroristes qui ne représentant pas l’islam. Tous les Imams du monde arabe ont traité lors de la prière du vendredi, l’accident mortel de « Charlie Hebdo », en appelant les à combattre le terrorisme. Tous les politiciens des pays arabes ont adressé au nom de leurs peuples et de leurs partis politiques leurs sincères condoléances au Président de la France, François Hollande.

Mais les musulmans se demandaient au même temps si l’islam est une fierté étant donné que certains l’utilisent au profit de la barbarie. Ce n’est pas d’ailleurs, la première fois que des barbus, soit disant des islamistes attaquent des citoyens innocents ou des défenseurs de la liberté d’expression. Même le monde arabe en souffre énormément notamment après ce qu’on appelle « le printemps arabe ». Ce dernier a offert la liberté d’expression aux citoyens arabes mais il a aussi participé à l’émergence de ce genre de criminels cachés derrière le masque de l’islam et à l’instauration du terrorisme dans certains pays notamment la Lybie. Ce ne sont pas déjà des terroristes qui détiennent les deux journalistes tunisiens Sofiane Chourabi et Nadhir Ktari ?

La liberté d’expression est un acquis et un droit à défendre. S’il y a eu ce « printemps arabe » c’est pour que les gens s’expriment librement. Mais le fait de refuser que notre religion soit touchée, ne nous donne pas le droit à tuer l’autre. « Charlie Hebdo » a critiqué aussi le judaïsme, le christianisme et autres religions. Ont-ils alors réagit de cette manière offensive à laquelle nous avions assisté ce 08 janvier 2015 ? Bien sûr que non. Nous devrons ainsi apprendre à vivre dans un Etat de droits et de lois.

Bref, toute la communauté musulmane présente ses sincères condoléances aux familles des victimes de l’attentat de Charlie Hebdo et au peuple français. Ces criminels de « Charlie Hebdo » n’ont rien à voir avec l’islam.

Nouha Belaid

Voir aussi  » L’Histoire de CHARLIE HEBDO »: