Archives de Tag: journalisme

Une journaliste participe au voyage « Mars One »

marsUne journaliste et blogueuse française a été sélectionnée pour participer au voyage « Mars One ». C’est Florence Porcel, chroniqueuse aussi, à l’émission « La tête au carré » sur France Inter. Et depuis qu’elle a été sélectionnée, elle n’arrête pas de publier sur son blog des billets décrivant son prochain voyage, les raisons pour lesquelles elle s’est portée volontaire pour ce projet et l’implication de la femme dans exploitation spatiale.

En fait, au moment où nous les arabes, nous sommes en train de suivre les vidéos du mouvement islamique Daaech, les habitants de l’autre côté de la terre préparent pour un voyage à la Planète de Mars. Pour 200.000 personnes originaires de 140 pays qui se sont portées volontaires, un échantillon de plus que mille candidats a été choisi au début. Et ils ont fini par choisir 24 personnes qui seront envoyés à Mars pour passer une période de sept mois. Cela ne sera demain mais dans neuf ans, c’est à dire en 2024 pour arriver sur la planète en 2025. Or le matériel nécessaire commencera à être envoyé à partir de 2018. Oui, eux ils planifient les choses à l’avance.

Par contre, sur le Net et à travers les reportages des chaines télévisées, nous avons vu le résultat d’une étude scientifique faite par cinq chercheurs en aéronautique du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) qui ont signalé l’échec de ce voyage vers la planète rouge, le considérant comme un voyage sans retour, étant donné que le candidats commenceront à mourir au bout de 68 jours. Il s’agit de problèmes: des radiations, de l’apesanteur, de psychologie.etc.

Donc si le voyage réussira et la journaliste reviendra, nous attendrons à lire un ouvrage spécifique qui nous parle d’une aventure qui n’est pas donnée à tout le monde. Cette journaliste attend passionnément ce voyage qui présente pour elle une découverte de la vie, même si son retour vers la terre est risqué.

Bonne chance pour les organisateurs de « Mars One » et vive le progrès scientifique ! Il y a toujours des gens qui sacrifient leurs vies pour faire évoluer l’humanité.

Nouha BELAID

La communication, une spécialité multidisciplinaire

cropped-interaction1.jpgLa communication‬ a été depuis la nuit des temps, un domaine multidisciplinaire. Elle trouve ses origines dans d’autres domaines à savoir l’informatique, la sociologie, les sciences politiques, la psychologie, le marketing.etc.

De même, un média ne se limitait jamais à la presse papier ou la TV ou la radio. Un média, c’est un canal de communication. Il pourrait être un film, une affiche, un livre, une brochure.etc. Et là les diplômés en communication ou plutôt en Sciences de l’Information et de la Communication (SIC) se croisent avec ceux qui font de la publicité graphique ou de la communication multimédia ou de la production audiovisuelle. Si ces disciplines sont divisées, un communicateur devrait savoir tout. Il doit manipuler au moins le photoshop et l’illustrateur. Et pourquoi ne pas avoir des connaissances en matière de 2D et 3D? Il doit savoir les bases du montage, comment rédiger son scénario et le réaliser. Ajoutons aussi des connaissances en matière de sondage et les méthodes de sa réalisation.

Bref, la communication est un art. Et si le communicateur est systématiquement un bon journaliste, ce dernier ne pourra pas l’être aisément. Nous parlons de: la communication politique, la communication marketing, la communication événementielle, la communication publique, les relations publiques. Etc.

Les médias sont des moyens pour mener des campagnes dans ce sens, selon votre media planning. Mais jamais nous pourrons être des bons communicateurs depuis notre naissance. Nous pourrons avoir du talent mais certaines choses en nous sont à développer à savoir le discours et les signes d’expression. Je finis par confirmer que les médias sociaux ont poussé à l’émergence d’un nouveau job: le‪#‎community_management‬. Ce dernier communique avec des communautés virtuelles.

Voilà un petit tour autour de ce monde que j’ai toujours apprécié. Je suis ‪#‎communicatrice‬ et j’aime ma spécialité d’études. Elle m’a poussée à faire un tour sur tout cela à travers l’expérience professionnelle au moment ou la majorité des diplômés en SIC comme moi se limitait au journalisme. La communication est un choix et non pas une obligation. Il faut aimer être un communicateur.

Nouha Belaid

Facebook et les autres réseaux sociaux, peuvent-ils être une source d’information pour les journalistes ?

Informer & Communiquer – Depuis que Facebook est devenu un support d’information pour la plus part des gens, les professionnels du domaine du journalisme se demandaient si ce canal de communication est fiable. Il y en a même ceux qui ont critiqué les professionnels qui se posaient cette question. Pour plusieurs journalistes et experts en médias (notamment ceux qui font partie de l’ancienne génération), Facebook et les autres réseaux sociaux se présentent seulement en tant que des moyens de distraction.

Mais, nous avons découvert au fil des années que le rôle par exemple, de Facebook ne se limite pas à la distraction. Facebook est devenu aussi un moyen efficace en matière de marketng, de communication, d’événementiel et d’information. Alors comment Facebook et les autres réseaux sociaux se manifestent-ils dans le domaine du journalisme ?

Il suffit de se demander combien dans le monde entier, d’hommes politiques, d’acteurs de Hollywood et des joueurs de football possèdent des pages Facebook ?… Et si vous doutez sur la fiabilité de la page, il y a déjà le signe en bleu que Facebook accorde à la page pour montrer qu’elle est vérifiée (le contenu est fiable). Donc, c’est à vous de se mettre à la place d’un journaliste tunisien qui trouve une déclaration du Président Américain Barack Obama publiée sur sa page Facebook officielle, est ce que la déclaration est fiable ? Bien sûr que oui. Au lieu, que le bureau de communication de la Maison Blanche se limite à envoyer un communiqué de presse aux médias américains, il publie aussi l’information sur Facebook vu que le public de ce réseau social est plus large et l’information pourra toucher les journalistes du monde entier.

2014-08-26-19-57-57-1898987170

Donc Facebook est soumis à la culture de la mondialisation. Dans ce cas, tout usage journalistique d’information publiée sur la page Facebook ou le compte Twitter officiel d’une vedette est faisable. Vous pouvez même meubler votre article avec une vidéo publiée sur le support officiel et parfois un ensemble de photos. C’est le cas aussi pour LinkedIn et Viadéo qui représentent plutôt les entreprises économiques.

Il est à noter que si la page n’est pas vérifiée, vous devrez contacter la personne concernée et vérifier auprès d’elle l’information publiée sur la page. Parfois, le nombre de clics j’aime de la page pourrait être un indicateur pour mesurer la fiabilité de la page.

Où est le problème ?

Le problème concerne plutôt les pages Facebook à vocation générale dont le propriétaire est anonyme. Certains journalistes sont tellement toujours à la recherche d’un scoop qu’ils oublient de vérifier l’information auprès de la personne concernée. Mais la déontologie du métier du journalisme vous oblige à contacter l’héros de votre article afin de présenter au public une information crédible.

2014-08-26-19-58-05--1895385533

Malheureusement en Tunisie, nous avons vécu maintes fois une période d’instabilité informationnelle à cause des rumeurs lancées par certains journalistes qui publient directement l’information publiée sur Facebook, sans penser aux répercussions. La presse électronique d’ailleurs, est victime des rumeurs publiées sur les réseaux sociaux vu qu’elle se caractérise par l’instantanéité de l’information. Ces fautes ont systématiquement une influence sur l’image du média.

Pour résumer, nous pourrons avoir recours à certains réseaux sociaux comme source d’information pour mener un travail journalistique. Mais dans certains cas, il faut vérifier auprès de la source officielle. De même, il faut toujours diffuser l’information telle qu’elle a été publiée sur le réseau social. Et pour développer vos liens avec les personnalités, vous pouvez leur envoyer le lien de votre article ou votre reportage pour qu’ils vous ajoutent à leur base de journalistes. Et faites attention en ce qui concerne la vie privée de ces personnalités. Certaines informations ne devront pas être publiées sinon vous risquez d’être sanctionné.

 

Nouha Belaid