A l’ère des bases de données :La collaboration entre les diplômés des différentes disciplines est une nécessité sociétale primordiale

Remarque: Cet article a été publié dans la Newletter de la Faculté de Sciences de Tunis, en novembre 2018

Nous sommes aujourd’hui, envahis par les données (texte, image, vidéo, etc.), que se soit en temps réel ou en temps virtuel. Ce qui a donné naissance à de nouveaux métiers en relation avec le traitement des bases de données. Tous les acteurs du marché professionnel se sont trouvés d’ailleurs, impliqués dans ce processus émergent : informaticiens, graphiques, journalistes, juristes, mathématiciens, etc.

Etant donné que l’université devrait s’ouvrir sur son milieu professionnel, la collaboration entre les diplômés des différentes disciplines demeure une nécessité primordiale afin de répondre à la demande du marché de l’emploi. Ce qui est appelle à titre d’exemple l’Université de Tunis El Manar qui rassemble des écoles et des facultés de différentes disciplines (informatique, économie, droit, etc.) à se réunir autour de ce projet commun « les bases de données » pour confronter l’évolution du marché d’emploi qui exige de nos jours, de nouvelles compétences académiques capables de faire l’extraction des données et de les analyser.

Ainsi, étudiants, enseignants et chercheurs des différentes écoles et notamment de la Faculté des Sciences, sont appelés à réunir leurs efforts à différents volets pour traiter les questions en relation avec les bases de données, moteur de plusieurs travaux scientifiques, que se soit à travers :

  • Le lancement des clubs estudiantins qui se chargent d’organiser des rencontres autour de ce sujet
  • La création de co-diplômes universitaires en profitant de la multidisciplinarité de l’université.
  • La réunion des chercheurs autour de projets de recherche communs au profit de l’intérêt général de la société.

Tagué:,

%d blogueurs aiment cette page :