Après l’attaque du Bardo, la Tunisie debout !

N.B: Cet article publié sur le journal français The Dissident ne parle pas des SIC mais d’une cause nationale et universelle. Ma chère Tunisie n’a jamais été la terre du terrorisme. 

Au lendemain de la prise d’otage qui a frappé le musée du Bardo, à Tunis, l’unité nationale et la lutte contre le terrorisme semblent de mise dans le pays. Un pays choqué, mais décidé à protéger sa jeune démocratie et son ouverture au monde.

Le choc est immense. Aussi violent que la solidarité et les appels à l’unité se font impérieux. Abasourdis par la sanglante prise d’otage qui a eu lieu mercredi au musée du Bardo, à Tunis – et au cours de laquelle ont péri dix-neuf personnes, dont dix-sept touristes – les Tunisois se sont spontanément rassemblés dans la soirée sur l’avenue Habib Bourguiba, dans la capitale, afin d’exprimer leur indignation face à cet acte barbare.

Au même moment, alors que des milliers de personnes descendaient dans la rue, une pétition était lancée sur internet, appelant les Tunisiens à se montrer solidaires et unis pour défendre leurs libertés, leur diversité et leur tolérance, et ainsi couvrir les discours haineux et le bruit des armes. « Seule une poignée de personnes mal intentionnées jubile. À coup sûr, les terroristes et extrémistes de tous bords vont tenter d’utiliser ce drame pour diviser notre société, en jouant sur les peurs et les préjugés. Mais cette tragédie peut aussi nous rassembler comme jamais — cela ne dépend que de nous. (…) Ne nous laissons pas diviser et réduire au silence. », exhorte le texte, qui recueille seconde après seconde de nouvelles signatures.

Contrer la mauvaise réputation du pays

De fait, la majorité des Tunisiens dénonce cette violente agression contre les touristes étrangers. Dès l’annonce du drame, nombreux sont ceux à s’être mobilisés sur les réseaux sociaux, soucieux de contrer la mauvaise réputation du pays et d’envoyer un message à leurs amis étrangers. Des amis qui, de leur côté, n’ont pas tardé à exprimer leur soutien total à la Tunisie, à travers une campagne de solidarité menée par des internautes de France, de Serbie, de Russie, ou d’Italie. Les réseaux sociaux ont ainsi vu fleurir des pancartes affichant la volonté des uns et des autres de passer leurs prochaines vacances en Tunisie, et ce malgré les menaces terroristes pesant sur le pays, tandis que les slogans « Je suis Bardo » ou encore « Je suis la Tunisie » ont commencé à remplacer les photos de profils des internautes.

« Haro sur le terrorisme! »

Si cette attaque touche en plein cœur le secteur du tourisme en Tunisie – comme l’a rappelé hier Libération dans un article au titre particulièrement malvenu – il s’avère toutefois que la destination initiale des terroristes n’était pas le musée du Bardo, qui n’a jamais fait partie de leurs plans, mais bien le Conseil du peuple. Un symbole de la démocratie tunisienne donc, aujourd’hui mise à l’épreuve par ceux qui voudraient instiller peur et fragilité dans la société.

En réponse, des associations et des syndicats ont ainsi appelé à un rassemblement silencieux cet après-midi près du musée du Bardo, au nom de « l’unité nationale dans la lutte contre le terrorisme ». Malgré leur tristesse pour les victimes et leurs familles, les Tunisiens sont en effet convaincus que la peur et la violence n’ont pas leur place ici, et que le mouvement pour les libertés continuera son chemin. Les attentats contre Charlie Hebdo ont-ils bloqué la France ? Bien au contraire, ils ont confirmé la vitalité de la liberté d’expression. Il en sera de même pour les Tunisiens, qui étaient nombreux cet après-midi à dire « Haro sur le terrorisme ! ».

Nouha BELAID (de Tunis)

Publicités

Tagué:, , , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :