Une journée sans Facebook… Ca vaut le coup !

575009_292935697455490_100002171873210_662075_961905718_nUne journée sans Facebook… Ca vaut vraiment le coup ! Au début, je pensais que passer une journée sans ouvrir mon compte Facebook va perturber ma concentration et me démotiver. J’ai imaginé plusieurs situations parce que j’étais obligée de me remettre en question: Est ce que je dépends de Facebook ou mon domaine de recherche « les médias classiques et les médias sociaux », ma formation et ma tâche de community de management, dépendent de Facebook?

Mais sincèrement, le matin tôt, j’ai consulté comme à l’accoutumée via mon téléphone portable,  ma boite email. J’ai consulté aussi, les newsletters notamment celle du journal « Le Monde »…J’ai consulté quelques journaux tunisiens pour avoir une idée sur l’actualité_tunisienne. J’ai consulté d’autres sites que j’adore et que je les suis quotidiennement. Et à chaque fois que je me connecte au wifi, je reçois les notifications de Facebook mais je ne m’intéressais pas à ces éléments perturbateurs de mon rythme de vie naturel, en dehors de Facebook. Je cliquais tout simplement sur « EFFACER » car je ne cherchais pas à savoir qui m’a contacté via Facebook. C’était mon dernier soucis car une personne qui me cherche vraiment, pourra m’envoyer un email ou me faire un coup d’appel.

Et si je tenais le téléphone portable entre mes mains, c’était juste pour consulter ma boite email ou pour vérifier une information entendue parler d’elle quand j’achetais mon café à Brunch Café ou aurpès d’un collègue à l’université…  sinon pour découvrir quelques sites sur la toile ou lire des études scientifiques ou des rapports pédagogiques. Oui, connectée à mon wifi 3G+,  j’utilisais mon téléphone portable pour ces raisons et je n’avais pas un autre soucis.

Accro à Facebook ?

Je ne suis pas accro à Facebook mais plutôt à tout support qui circule l’information. J’aime lire, échanger, présenter mon avis et partager. J’adore cette interactivité que Facebook et les autres sites ou médias sociaux nous offrent. j’apprécie l’échange d’opinions opposées dans un espace public qui rassemble des milliers d’internautes de toute la planète. Et s’ils comptent un jour fermer Facebook, cela ne me dérangera pas mais l’essentiel, il faut que je trouve un autre support d’interactivité. Si nos ancêtres trouvaient dans les salons culturels un espace pour faire des échanges, contester une décision prise par leur gouverneur ou proposer des solutions, moi et les autres internautes comme moi, nous trouvons dans Facebook cet espace public pour débattre des sujets dont les thématiques qui nous interpellent sont communes ( Info Com, politique nationale, pédagogie numérique, actualité des médias.etc.).

C’est ce soif informationnel qui m’intrigue et qui me pousse à utiliser Facebook comme canal de communication pour partager l’information. Et d’ailleurs, je suis revenue très tôt à mon compte Facebook parce que je devrai avoir l’avis d’une amie sur un sujet sinon j’aurai pu rester dans mon autre monde virtuel rempli de sites d’information à savoir Scoop.it, Pinterest, twitter et des sites de journaux.

Facebook, un outil favorable d’échange ?

Si beaucoup d’individus ont pensé que je suis accro à Facebook, beaucoup d’autres ne savent pas comment Facebook pourra servir à un échange positif. Et la question qui se pose suite à cette expérience d’isolation qui a duré une journée: Est ce que Facebook favorise l’échange positif ou négatif ?

Sincèrement, assez de gens, je les ai connus sur Facebook… Assez d’idées ont été lancées sur Facebook et assez de projets ont été discutés sur Facebook… Chose promise, c’est que Facebook ne pourrait pas vraiment m’offrir une information crédible vu que jusqu’à présent il n’a pas une ligne éditoriale à l’instar des journaux  électroniques mais il peut jouer le rôle de médiateur et établir un lien entre deux personnes connectées voir les membres d’une communauté.

 Il n’y a plus des océans qui séparent les amoureux.. Il n’y a plus de distance qui séparent les investisseurs et les hommes d’affaires… Il n’y a plus de contraintes pour échanger et partager grâce à Marck Zuckerburg. Mais nous pouvons peut être trouver des normes pour cet échange et assurer un cadre clair qui organise nos pratiques pour que nous nous ne dépassions pas les limites. A faut d’exagérer, nous pouvons se perdre dans le tourbillon des rumeurs ou des mauvaises pratiques qui mènent au divorce, au suicide et autres.

 Pour finir, cette journée sans Facebook m’a fait gagner du temps que je passais auparavant en discussion cachée parfois avec quelques amis sinon en échange de commentaires avec des internautes dans des groupes ou su les murs d’une page. Mais généralement, je ne chatte pas beaucoup car c’est rare que les échanges d’idées  se discutent  à travers le « chat » mais plutôt à travers les commentaires successifs, sinon via une discussion instantanée qui ne dépasse pas les  quelques minutes.

Bref, apprenez à communiquer sans abuser mais comme l’a dit Abderahmene Ibnou Khaldoun  » l’homme de nature est un être sociable « … Si vous voulez foncer dans le terme  » sociabilité » alors là, les problèmes réels vont émerger vers le virtuel et les remèdes en temps réel pourront peut être valables en temps virtuel… Mais n’abusez pas ! si vous abusez en buvant la Coca Cola, vous risquez d’avoir des kilos supplémentaires, si vous abusez en travaillant jour et nuit, vous risquez d’être sur-ménagés et soyez conscients que si vous abusez avec Facebook, vous risquez de perdre votre vie…  C’est à vous de décider.. A prendre ou à laisser ! Mais nos enfants âgés entre 13 ans et 18 ans ont besoin d’être éduqués. Il faut peut peut être lancer un sondage auprès d’eux pour voir s’ils sont majeurs et vaccinés dans leurs usages de Facebook.

A noter, je reviens dans quelques secondes à mon Facebook. n’hésitez pas de partager avec moi tout contenu désirable. Mais je suis désolée, je ne réponds pas toujours aux messages. Pour cette option, je suis disponible beaucoup plus sur ma boite email. Information que je répète mille fois à mes étudiants. Et chaque site sur la toile a son propre motif.

Nouha Belaid

belaid.nouha@gmail.com

Publicités

Tagué:, , , , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :